L'Entrepôt du livre: Une belle initiative pour les auteurs d'ici

 




                Récemment, l’éditeur Sylvain Vallières et son équipe, qui se cachent derrière les Éditions Première Chance, les Éditions de l’Apothéose ainsi que Essor-Livres Éditeur, ont lancé un site web pour faciliter les achats de livres en ligne.

                Pour avoir publié à quelques reprises sous la bannière des Éditions de l’Apothéose, je connais bien le dévouement de Sylvain Vallières à vouloir toujours aider les auteurs d’ici à s’épanouir et à connaître le succès. Je peux en témoigner personnellement, mais d’autres auteurs aussi. Il suffit de penser à Hélène Lefebvre, auteure de la populaire série Les Corbin de Dumontel, dont les ouvrages circulent régulièrement en bibliothèque.

Le site permet de rechercher tous les livres disponibles à l'entrepôt. 

                  "Pour un acheteur, c'est formidable, bien présenté, facile à trouver ce que l'on recherche", m'a confié Hélène Lefebvre. "Je pense que c'est un genre Facebook ou Amazon en devenir, impossible de passer outre."

                On parle souvent des changements liés aux conséquences engendrées par la pandémie de la Covid-19, et l’initiative de L’entrepôt du livre est certainement là pour rester. On connaît les grandes chaînes américaines de ventes en ligne, mais au Québec le besoin restait à combler. Voilà une initiative qui permettra de diminuer davantage l’écart entre les auteurs et leur lectorat.

On l’a constaté dans les bibliothèques publiques, les lecteurs ont été nombreux à souffrir du manque d’accessibilité aux livres, en particulier au cours de la première vague. Les achats en ligne et les prêts numériques ont connu d’importantes hausses.

                À quelques semaines d’une période des Fêtes qui s’annonce dans le confinement, n’hésitez pas à encourager les auteurs d’ici via le nouveau site en ligne de L’entrepôt du livre. En plus de faire des économies, vous encouragerez des auteurs et autrices dévoués(es) et créatifs(ves). Le site est également ouvert à tous les éditeurs.

                   Puisqu'il n'y a pas d'intermédiaire entre l'éditeur et l'acheteur, ce dernier fait des économies. De l'autre côté, les auteurs récupèrent un plus grand pourcentage sur les ventes que n'importe quelle type de transaction conventionnelle.

https://entrepotdulivre.com/

 

 

Messages les plus consultés de ce blogue

Diane Déry et Mario Corbeil, 1975

Fin tragique d'un tueur de masse

Le meurtre non élucidé de Milia Abrar, 22 ans