Le meurtre non résolu du petit Ralph Andosca

 

Cette illustration a été publiée en 1962 dans Le Petit Journal afin d'illustrer le meurtre non résolu du jeune Andosca, survenu en 1905.

Le petit Ralph Andosca était un garçon de 12 ans. Le 16 août 1905, il s’est rendu à une source d’eau potable avec son ami James Todd afin de remplir le baril qu'ils transportaient dans un tombereau, une voiture de charge montée sur deux roues et tirée par un seul cheval. Ensuite, ils devaient revenir vers un campement composé d'environ 150 ouvriers qui s'affairaient à construire la voie ferrée entre Kingsbury et Windsor Mills, en Estrie. Sur place, le père de Ralph, Frank Andosca, s'occupait ensuite à redistribuer l'eau afin de rafraîchir les travailleurs.

À leur retour de la source, après avoir rempli leur baril, Andosca montait un cheval, tandis que Todd conduisait l'autre cheval qui tirait le tombereau. Il était environ 18h00 lorsque les deux garçons revenaient sur la route entre Windsor Mills et Melbourne, non loin du campement d’ouvriers. « Un homme, tout à coup, émergea d’un fourré que longeait le jeune cavalier. L’homme avait le bas du visage dissimulé sous un mouchoir rouge. Il pointait un fusil menaçant dans la direction de Ralph Andosca. À peine James Todd avait-il vu et compris qu’une détonation retentissait. Ralph Andosca cria, puis s’écroula de sa monture. James Todd s’enfuit à pied sans être poursuivi. »[1]

Le 18 juillet, deux hommes masqués de mouchoirs rouge et armés de fusils s’en étaient pris à Albert C. Lyttle, un trésorier qui revenait vers le camp avec une importante somme d’argent. Par chance, Lyttle s’en était tiré mais le coup de feu avait tué son cheval. À l’époque, on a cru que les deux agressions pouvaient être liées, mais le motif de l’argent dans le cas de Lyttle ne semble pas avoir de lien avec celui du meurtre du jeune garçon. Le motif est donc très différent.

Le 22 août 1905, deux bûcherons, Norbert Ayotte, 60 ans, et Georges Lapierre, 20 ans, ont été arrêtés. Ils vivaient en ermites et possédaient des mouchoirs rouges et une arme du même calibre que celle impliquée dans le meurtre du petit Ralph. Lors de l’enquête préliminaire, qui s'est tenue le 14 septembre 1905, le juge a ordonné qu’on les libère, considérant que les preuves étaient insuffisantes.

En mai 1906, une autre équipe de terrassiers est venue remplacer celle qui se trouvait là au moment du crime. Si on pensait que l’assassin était l’un des quelques 150 ouvriers étrangers du campement, tout espoir venait de s’envoler de pouvoir un jour identifier le fameux tueur au mouchoir rouge.

Le meurtre de Ralph Andosca n'a jamais été résolu.



[1] Le Petit Journal, 7 octobre 1962.

Messages les plus consultés de ce blogue

Diane Déry et Mario Corbeil, 1975

Fin tragique d'un tueur de masse

1971, 17 janvier - Alice Paré