Meurtre non résolu à Baie-du-Fèvre en 1795


 

1795, ?-1er novembre – Homme non identifié

Homicide à motif indéterminé – Mutilation

Baie-du-Fèvre, Trois-Rivières – 2 SC

Non élucidé.

Selon une enquête de coroner réalisée dans la maison d’un dénommé Jacques Cloutier à Baie Saint-Antoine (Baie-du-Fèvre), dans le district juridique de Trois-Rivières, un autochtone du nom de Joseph Constance aurait trouvé le cadavre d’une personne non identifiée aux abords de la rivière Nicolet le 1er novembre 1795 et s’est empressé de venir partager sa découverte avec un certain Capitaine Houde. Constance est retourné sur les lieux avec Houde et d’autres hommes pour découvrir que le corps avait été décapité et démembré, en plus d’avoir été poignardé à plusieurs reprises au ventre. Le 5 novembre, le coroner a facilement conclu qu’il s’agissait d’un meurtre. Il a noté que la victime avait eu la tête coupée, ainsi que les deux bras, la jambe gauche coupée dans « la jointure du genou et la chair fendue ». La jambe droite a été coupée au niveau de la hanche. Tous les membres sectionnés n’ont apparemment jamais été retrouvés. Selon le témoin Houde, la mort pouvant remonter à trois semaines.

Messages les plus consultés de ce blogue

Diane Déry et Mario Corbeil, 1975

Victimes de Sault-au-Cochon: Bernadette Charest et ses trois enfants

Fin tragique d'un tueur de masse