Le mystérieux meurtre de Normand Primerose

 

Joseph Raso, alias Joe Razo.

             Normand Primerose travaillait comme serveur au club Le Bal Tabarin, rue Windsor, à Montréal. Il habitait au 1163 rue Clémenceau, à Verdun. Le 10 septembre 1959, c’est précisément dans cet établissement qu’il a été tué au cours d’une fusillade. Le copropriétaire de l’établissement, Joseph Raso, a pris la fuite après l’incident. Le 27 septembre, Le Petit Journal a publié la photo de Raso, mais il semble que cette initiative n’ait donné aucun résultat. Selon les médias, Primerose a reçu une balle sous le menton, tirée de bas en haut, avant de lui traverser la boîte crânienne. Une fête intime avait été organisée ce soir-là et une seule balle a été tirée. Et puisque les portes étaient verrouillées, les enquêteurs ignoraient comment le tueur avait pu entrer.

En juillet 1965, La Presse annonçait que la police italienne avait demandé à Interpol de surveiller Joseph Raso, alias Joe Razo, un homme de 42 ans de Montréal qui était recherché depuis 1959 par les autorités canadiennes. On le soupçonnait d’être impliqué dans le meurtre de Primerose. En septembre 1966, La Patrie a passé en revu plusieurs affaires non résolues, dont celle de Primerose. On pensait que Razo se cachait alors aux États-Unis ou en Italie, mais personne n’a réussi à lui mettre la main dessus. De ce fait, le meurtre de Primerose n'a jamais été résolu.

En 2023, BAnQ m’a répondu que l’enquête du coroner sur la mort de Primerose était introuvable.

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

1716, 28 septembre-2 octobre - Charles Fustel, 23 ans

1721, 12 septembre - Françoise Cailleteau, veuve de Denys de La Vallière

Le DHQ, rien que pour vous!

1723, 11 juillet - Caporal Jean dit Saint-Jean

Joséphine Bégin, la vengeresse