Le meurtre non résolu de Louiseville, 60 ans plus tard

 

1964, 5 octobre – Joseph Béland, 58 ans

Joseph Béland


            Joseph Béland était gardien de nuit pour la manufacture Empire Shirt, à Louiseville. Au cours de la nuit du 5 octobre 1964, son collègue Georges-Étienne Lebrun, 45 ans, a ouvert la porte, croyant que son remplaçant arrivait pour son quart de nuit, mais il s’est plutôt retrouvé face à trois bandits cagoulés. Il a sauvagement été battu. Lorsque Béland s’est présenté, il a été ligoté et enseveli « sous une lourde pile de matériel où il est mort suffoqué. »[1] C’est à cet endroit que les policiers allaient le retrouver, peu de temps après.

            Pendant ce temps, les bandits enveloppaient le coffre-fort de linge humide avant de le faire sauter. Malheureusement pour eux, le coffre-fort contenait seulement des papiers sans valeur. Frustrés, ils ont assommé Lebrun avant de quitter les lieux.

            Une heure plus tard, Lebrun reprenait conscience et réussissait à se défaire de ses liens. Il a immédiatement demandé de l’aide. Il a fallu du temps pour découvrir le corps de Béland, qui était encore bien caché. La police a ensuite érigé des barrages routiers pour tenter d’intercepter les criminels, mais en vain. Béland était un célibataire de 58 ans qui travaillait pour la compagnie depuis plusieurs années.

Un individu a été intercepté par la Sûreté provinciale, mais il semble que cela n’ait rien donné. Une récompense de plusieurs centaines de dollars a été offerte mais l’enquête n’a pas progressé.

En février 1967, Le Nouvelliste a publié un article selon lequel la police était sur le point de résoudre le meurtre de Béland. « Des développements semblent vouloir confirmer, présentement, que le frère d’un policier de la Sûreté provinciale, qui aurait participé à des vols à main armée, à Montréal (et congédié depuis), serait soupçonné de ce meurtre, commis à Louiseville, en octobre 1964. »[2] On est allé jusqu’à écrire que la police détenait quatre suspects, sans toutefois les identifier.

Le Petit Journal est allé plus loin en fournissant les noms de ces quatre suspects : Robert « Bob » Desjardins, Normand Lépine, Létourneau dit « le Pic à l’Étourneau » et Henri Frappier. Le dévoilement de ces noms n’a cependant pas fait progresser l’enquête.

Quoi qu’il en soit, le meurtre de Béland n’a jamais été résolu.



[1] Le Nouvelliste, 7 octobre 1964.

[2] Le Nouvelliste, 13 février 1967.




Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

1716, 28 septembre-2 octobre - Charles Fustel, 23 ans

1721, 12 septembre - Françoise Cailleteau, veuve de Denys de La Vallière

Le DHQ, rien que pour vous!

1723, 11 juillet - Caporal Jean dit Saint-Jean

Joséphine Bégin, la vengeresse